[Vidéo] Quand le sentiment de surcharge des familles et des professionnels enferme la capacité de penser, comment en sortir ?

Un entretien avec Hélène L’Heuillet (06:02), philosophe.

Le sentiment de surcharge  des familles impacte le sentiment voire la surcharge même des professionnels. Ce sentiment de pression nous détourne de liens solidaires pour fractionner le lien. Aussi, en tant que professionnel, il importe de sortir de ce cercle vicieux de la pression. Une voie consiste à supporter la limite, celle de notre action, de notre temps, de notre efficacité. Sortir de l’immédiateté, penser la temporalité de notre action en l’inscrivant dans le lien à l’autre sont autant de manières de rester humain dans nos métiers et de maintenir un accueil respectueux de l’autre malgré l’accélération et la pression ambiante qui rejaillissent sur nos métiers.

Cette vidéo est disponible au format mp4. Vous pouvez la télécharger afin de la visionner hors ligne ou de la graver sur un DVD. Télécharger la vidéo

Share

 Imprimer la page

Pages qui pourraient également vous intéresser

[Livre] Le deuil périnatal

Parler des bébés morts, pendant la grossesse ou tout juste nés, n’est pas un sujet facile à aborder. Alors que le bébé occupe une place centrale dans notre société, de façon paradoxale sa mort avant...
Share

[Livre] L'observation du bébé

Partant de la signification de l'observation en général, ce texte développe l'observation du bébé : ses origines, les différentes techniques et ses limites. Dans le travail avec des enfants jeunes, l...
Share

[Livre] A la rencontre des bébés en souffrance

Le bébé est un être en construction. A la naissance, il est doté d’une capacité lui permettant de tisser des liens avec autrui. Car, « un bébé seul » n’existe pas. Il dépend de son entourage et...
Share