[Vidéo] Frustration et privation, deux registres à ne pas confondre

Un entretien avec Ludovic Gadeau (07:56), docteur en psychologie.

Le registre de la privation et de la frustration diffèrent grandement. Si la privation renvoie aux besoins fondamentaux tels que la nourriture, le sommeil, un lien d'attachement sécurisant (et avec lui une sécurité psychique dans les liens), le respect des rythmes... la frustration, elle, renvoie au registre des désirs. Si priver un enfant d'un des besoins fondamentaux relève parfois de la maltraitance puisque cela peut fortement entraver son développement, ne pas assouvir chaque désir d'un enfant est une condition indispensable pour que celui-ci puisse passer d'une illusion de toute-puissance au principe de réalité qui est "je suis un parmi les autres, avec quelques traits qui me sont propres et qui font de moi un être unique". Deux autres conditions sont nécessaires pour sortir de la pensée magique du tout-petit : le besoin de sécurité psychique doit être rempli ainsi que celui d'un cadre de vie sécurisant, stable mais malléable et évolutif (en fonction de son développement). 
Pourquoi aujourd'hui pour certains parents est-ce si difficile de limiter l'enfant, de le frustrer  ? La frustration est liée à la difficile confrontation à la conflictualité : "mon enfant veut quelque chose et je lui refuse et cela génère de la colère chez lui". Perdus, certains parents ne supportent pas d'être la source de cette colère et craignent de perdre l'amour de leur enfant. Ils cèdent donc à tous ses désirs, au détriment parfois même de ses besoins (en termes de sommeil par exemple).

Cette vidéo est disponible au format mp4. Vous pouvez la télécharger afin de la visionner hors ligne ou de la graver sur un DVD. Télécharger la vidéo

Share

 Imprimer la page

Pages qui pourraient également vous intéresser

[Livre] Introduire l'enfant au social

Du cocon familial des premiers mois à l'entrée à l'école, peu à peu l’enfant s’ouvre au monde. La crèche, l’espace « bébé papote », l’école… introduisent l’enfant à la vie sociale. Parents et...
Share